Accueil / Scores & aperçus / Le multiscore

Le multiscore

Distinguez vite au sein de votre portefeuille de clients les entreprises fortes et les entreprises plus faibles

Chaque client est unique. Il semble donc logique de traiter différents types de clients de différentes manières. Ou bien utilisez-vous les mêmes procédures et accords pour vos clients forts et faibles ? Toutefois, sur base du multiscore, vous pouvez faire une distinction simple (et automatisée) au sein de votre portefeuille de clients. Vous pouvez ainsi implémenter des processus séparés par la suite.

Tout ce que vous devez savoir sur...

 

Qu’est-ce que le multiscore ?

Comme son nom l'indique, le multiscore est calculé en fonction de différents éléments. Le multiscore combine toutes les informations dont dispose Graydon en un seul score afin d'évaluer la santé financière, le comportement de paiement et la survie à moyen terme d'une entreprise. Le multiscore se situe entre 0 et 100. Plus le score est élevé, plus le potentiel est élevé et plus le risque de défaut de paiement ou de faillite est faible.

Les trois piliers du multiscore

Le multiscore repose sur trois piliers, chacun contenant des dizaines de variables.

  1. Faits : Diverses données officielles sont combinées et pondérées en fonction de leur importance en tant qu’indicateur de faillite. Il suffit de penser à la forme juridique, à l’âge, à l’industrie dans laquelle l’entreprise opère, à la taille ou au nombre d’employés, à l’emplacement de l’entreprise, etc. De plus, la base de données Graydon contient un historique complet de tous les changements que les entreprises subissent au cours de leur vie. Toutes sortes de situations à risque y sont mises en évidence et peuvent être pertinentes pour la détection précoce des entreprises en difficulté. 
  2. Bilans : Sur base d’une analyse statistique minutieuse, des ratios et des éléments du bilan, ainsi que des tendances pluriannuelles pertinentes, sont utilisées pour prédire une éventuelle insolvabilité.
  3. Community data : Pensez à notre vaste réseau d’expériences de paiement des fournisseurs (plus de 10 millions d’expériences sur une base annuelle). Ces données uniques sont indispensables dans le multiscore. Elles donnent, outre les bilans et autres chiffres, une indication du « comportement » d'une entreprise.

Parfois, un quatrième pilier est ajouté au score. Il s’agit de vos données internes qui font du multiscore un outil adapté à votre entreprise. Pour cela, visitez également notre page d’analytics.

Filtrage et segmentation

Le multiscore fait souvent partie d’un processus automatisé d’acceptation des clients et est utilisé, entre autres, pour filtrer des portefeuilles de clients entiers. Sur base de ce filtrage, vous obtenez immédiatement une image de la force de votre portefeuille de clients. Cela vous donne également la possibilité de diviser vos relations d'affaires en différentes catégories de risques. Vous pouvez ensuite mettre en place des procédures personnalisées pour chaque classe.

De plus, le multiscore est un outil utile pour segmenter les prospects. N’est-il pas logique que vous vous adressiez en premier lieu à des entreprises performantes (et ayant donc un score élevé) ? Ce type d’entreprises paie à temps et vous coûte tout simplement moins d’énergie. Utilisez également le multiscore si vous souhaitez approcher un certain segment d’entreprises.

En ce sens, le multiscore est donc un score précieux pour le département des finances, des ventes et du marketing.