Uw zakelijke cashflow verbeteren? Zet dan deze 5 stappen
Retour au sommaire
blog

Améliorer votre cash-flow professionnel ? Parcourez ces 5 étapes

Le cash-flow est la quantité d’argent nette qui entre et sort d’une entreprise. Contrairement au chiffre d’affaires, reprenant également les créances, le cash-flow reflète donc simplement la quantité de liquidités disponibles. Le cash-flow est essentiel pour la pérennité de l’entreprise, parce que les organisations ayant un bon cash-flow peuvent payer les coûts et les salaires des travailleurs. Ce blog présente les cinq étapes pour améliorer votre cash-flow.

L’importance d’un bon cash-flow

L’argent entre dans une entreprise via les ventes et les emprunts, et ressort de l’entreprise pour les paiements, par exemple des salaires, des livraisons ou des intérêts sur les emprunts. Une entreprise peut réaliser un excellent chiffre d’affaires, mais un cash-flow insuffisant peut quand même la mener à l’insolvabilité. Conséquence ? Elle devra cesser ses activités, ou trouver de nouveaux financements. Pourtant, il existe différentes méthodes pour améliorer le cash-flow.

Étape 1. Ralentissez les flux de caisse sortants

L’une des méthodes les plus rapides pour optimiser le cash-flow net (la différence entre l'argent qui entre et celui qui sort pendant une période donnée) est de réduire la quantité d'argent qui sort de votre entreprise. Pour ce faire, vous pouvez allonger le délai de paiement de vos factures entrantes. Si un fournisseur veut être payé dans les 30 jours, par exemple, utilisez la totalité de ce délai pour améliorer votre cash-flow et ne payez pas plus tôt que nécessaire. Si vous avez une bonne relation avec vos fournisseurs, vous pouvez négocier des délais de paiement plus longs. Mais respectez toujours ces délais de paiement. Si vous payez tardivement, vous compromettrez la relation et développerez des RP financières négatives.

Étape 2. Augmentez les flux de caisse entrants

Si vous éprouvez des difficultés à remplir vos obligations financières ou si vous avez besoin de davantage de liquidités, pour une raison ou l'autre, vous pouvez également prendre des mesures pour augmenter vos flux de caisse entrants. La vente d’actifs est une façon de le faire. Vous pouvez par exemple vous concentrer sur vos activités principales, et ainsi libérer des machines ou des équipements de votre entreprise afin de les vendre (puisque vous ne les utiliserez plus à l'avenir). Ou alors, vous pouvez essayer d'obtenir un crédit pour garantir votre sécurité financière.

Étape 3. Réduisez votre DSO

Une amélioration de votre Days Sales Outstanding (DSO) est la clé d’une meilleure gestion du cash-flow. Le DSO est le temps moyen qui s’écoule entre l'envoi d’une facture et le paiement de celle-ci. Un DSO faible améliore votre cash-flow et vos liquidités, mais il permet aussi de mesurer votre efficacité opérationnelle. Un bon DSO est plus attrayant pour les banques, les fournisseurs de crédit et les investisseurs. Proposez des conditions de paiement sur mesure à vos clients, et appliquez une procédure efficace pour recouvrer les factures. Pourchassez les mauvais payeurs dès le jour où les factures auraient dû être payées et ne soyez pas trop aimable avec eux. Les factures numériques et un système de paiement automatisé peuvent également accélérer les paiements. Vous pouvez également motiver vos clients avec des incitants. Offrez-leur par exemple une réduction pour paiement anticipé et facturez-leur des coûts pour paiement tardif.

Étape 4. Un bon processus de customer due diligence

La meilleure façon d’éviter les retards de paiement est d'appliquer une procédure de due diligence efficace pour évaluer les prospects et clients. Les petites entreprises sont particulièrement fragiles face aux mauvais payeurs, surtout si elles n'ont que quelques petits clients. Pour évaluer la solvabilité de vos clients et prospects, vous pouvez par exemple demander des informations à une agence spécialisée. Le client ou prospect peut sembler attrayant, mais si sa culture de paiement compromet la stabilité de votre entreprise, cela ne vaut pas la peine de travailler avec lui.

Étape 5. Prévoyez vos revenus et dépenses

Des pronostics plus efficaces peuvent vous permettre d’éviter certains problèmes de cash-flow. Essayez de faire un pronostic pour 12 mois et surveillez-le ensuite chaque semaine. Si vous découvrez des changements cycliques ou saisonniers dans vos revenus et dépenses, vous pouvez établir un budget financier plus précis pour les prochaines années.

Et encore un dernier petit conseil : conservez toujours un crédit de secours. Vous ne savez jamais quand vous en aurez besoin.

Vous voulez savoir comment l’analyse de vos clients peut vous permettre d'améliorer votre position financière ? Dans ce cas, téléchargez l’e-paper :
Connaissez-vous bien votre client ?

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...