Hoe begint u als creditmanager aan een project rond big data?
Retour au sommaire
blog

De bonnes vacances de Noël ? Protégez-vous quand même contre les risques liés aux vacances

L’internet est truffé de blogs, d’articles spécialisés et d’avertissements à propos des risques qui menacent les entreprises. Des problèmes de taux de change aux risques politiques, en passant par le comportement de paiement et la fraude : chaque danger va de pair avec une liste de conseils afin d’y faire face au mieux. Il existe toutefois un risque souvent négligé : les conséquences néfastes des périodes de vacances (inattendues) et des jours fériés.

Les entrepreneurs savent depuis longtemps que les périodes de congé sont associées à un stress important. Beaucoup d’entreprises ferment leurs portes à la fin décembre pour les vacances annuelles. Conséquence : des fournisseurs qui ne respectent pas leurs délais ou des clients qui paient trop tard.

Bien entendu, Noël n’a lieu qu’une seule fois par an. Les entreprises belges, néerlandaises ou britanniques savent comment aborder cette période et les retards qui y sont liés. Mais pour les entreprises actives à l’international – et elles sont de plus en plus nombreuses – la réalité est tout autre. Chaque pays possède sa propre culture. Résultat : les fêtes religieuses, périodes de vacances et autres jours fériés se succèdent en continu. Des périodes qui perturbent les activités quotidiennes de ces entreprises.

Noël russe

Prenons le cas de la Russie. Noël y est traditionnellement célébré le 7 janvier, jour férié officiel. Les deux jours avant et après Noël sont également des jours fériés. Mais ce n’est pas tout. Même si le 25 décembre n’est pas un jour de congé officiel, il est considéré comme tel par la plupart des Russes. La plupart d’entre eux font le pont jusqu’au jour férié suivant, à savoir le 1er janvier.

Vous suivez toujours ? Bien, car ce n’est pas encore terminé. Le 2 janvier est aussi un jour férié officiel en Russie. Et lorsque le 7 janvier arrive enfin, la plupart des Russes prennent encore quelques jours de congé supplémentaires – probablement pour se remettre de la période des fêtes.

Pour une entreprise qui travaille avec des fournisseurs ou des clients en Russie, il est donc important de passer des accords clairs sur les vacances du personnel occupant des postes clés et d’anticiper les éventuels problèmes.

Nouvel An chinois

Qu’en est-il de l’autre grand marché émergeant : la Chine ? Leur fête la plus importante (et la plus longue) est le Nouvel An chinois, qui tombe chaque année entre le 21 janvier et le 20 février. Le Nouvel An est suivi d’une période de vacances de 14 jours, qui se clôture par la Fête des lanternes, traditionnellement célébrée le 15e jour de l’an nouveau selon le calendrier chinois. 

Une période dont il faut certainement tenir compte, même si les entrepreneurs qui font des affaires avec la Chine peuvent se rassurer : la fête de deux semaines n’est généralement pas considérée comme une période de vacances officielle par les entreprises locales. Attention : les trois premiers jours du Nouvel An chinois sont toutefois bien des jours fériés. La plupart des Chinois travaillent le week-end avant le Nouvel An, ce qui leur permet de prendre ensuite sept jours de vacances consécutifs. Et pour compliquer encore le tout : aux États-Unis, où résident environ 2,7 millions de personnes d’origine chinoise, la plupart prennent 15 jours de vacances à l’occasion du Nouvel An.

De la Fête du Sacrifice à l’été français

Je peux bien sûr continuer comme cela à l’infini. Le Diwali hindou, également appelé fête des lumières, la fête de l’Aïd islamique, la fête du sucre à la fin du ramadan sont célébrés par des millions de personnes à travers le monde. De même qu’Hanoucca en Israël, Thanksgiving aux États-Unis et Dia de los Muertos (le Jour des Morts) au Mexique ont toutes un grand impact sur le rythme de travail et le fonctionnement des entreprises locales. Tout comme il vaut mieux éviter de prendre un rendez-vous avec d’éventuels partenaires d’affaires en Irlande le 17 mars (Saint Patrick’s Day) ou essayer de contacter une entreprise française en août.

Recherche, recherche, recherche

Il n’y a aucune manière d’éviter tous les jours fériés, les traditions et les périodes de vacances lorsque vous êtes actif sur le plan international. Mais alors, le risque lié aux vacances ne peut-il pas être limité ? Bien sûr que si. Une seule solution : la recherche. Veillez à être bien informé des traditions et coutumes locales en matière de vacances pour vos partenaires internationaux. Une bonne planification permet de minimiser l’effet perturbateur de toutes ces fêtes.

Cela peut sembler évident, mais ce n’est pas toujours le cas. De nombreuses entreprises connaissent par exemple les périodes de grandes vacances de leurs partenaires professionnels, mais oublient de tenir compte des jours fériés officiels. Pourtant, quelques jours de fermeture inattendus chez un fournisseur ou un client peuvent avoir un impact très négatif sur votre entreprise. L’adage « mieux vaut prévenir que guérir » est donc plus que jamais d’application.

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...