Hoe kunnen kmo’s hun kredietrating verbeteren?
Retour au sommaire
blog

Et maintenant la smartwatch aussi

Vous le verrez certainement aussi : dans quelque temps, tout le monde se promènera avec une smartwatch autour du poignet. Et vous serez alors encore plus joignable qu’avec votre gsm. Vous ne manquerez plus aucun appel. La smartwatch va en effet vibrer lorsqu’un message arrivera. Même sur une piste de danse, vous serez ainsi informé d’un nouvel événement concernant un client faisant manifestement face à des difficultés de paiement.

Nous vivons une époque extraordinaire. Nous sommes bombardés d’informations. Chaque jour, nous recevons des centaines, des milliers de données. Linkedin, Facebook, Twitter, Instagram, dropbox, smartphones, google et internet nous inondent de nouvelles informations, sur la base desquelles nous pouvons nous orienter. Tout cela en temps réel. Les faits sont tout récents. Nous pouvons les répercuter sur les plates-formes web et obtenons encore une masse de détails en plus. Lorsque nous porterons une smartwatch, nous n’aurons plus beaucoup d'excuses pour « ne pas savoir ».

L’Écho, De Tijd et le télex

Nous sommes en 2018. Il y a 25 ans, un entrepreneur actif dans son secteur devait éplucher chaque matin son journal boursier, L'Écho de la Bourse, en quête d’informations pouvant être utiles. De Tijd existait déjà, mais ce journal boursier néerlandophone n’avait pas encore le dynamisme de son pendant francophone à l'époque. Celui qui voulait rester informé devrait prendre un abonnement à L’Écho. Peut-on encore imaginer aujourd’hui que les 'nouvelles’ dataient déjà de plusieurs jours, même dans l’Écho ?  

Les informations sur ce qui se déroulait aux États-Unis, ne nous parvenaient que très sporadiquement. Et encore plus rarement les nouvelles économiques du Moyen-Orient ou du Japon. Seules les entreprises pouvant se le permettre utilisaient le télex pour obtenir des informations étrangères, via Reuters ou UPI. Un employé devait veiller à ce que tous les sujets soient soigneusement classés et atterrissent sur le bureau du directeur financier.

Une vitesse hallucinante

Aujourd’hui, le monde est totalement différent. La vitesse à laquelle les informations nous parviennent est souvent hallucinante. Nous sommes bombardés de milliers de données, à la vitesse de l'éclair. Même les professionnels ont des difficultés à distinguer les contours du meltdown international. Ils sont souvent désespérément entraînés dans une véritable tornade d'incertitudes.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Seul, un individu ne peut plus gérer les big data et faire face au flux ininterrompu d'informations. L’indépendant, le patron de PME et le chef d'entreprise ne peuvent pratiquement plus recueillir les données informatiques et les traiter en temps réel. C’est devenu un travail de spécialistes, qui peuvent déterminer des tendances claires dans les développements.

Filtrer, vérifier, classer

Ces big data sont des données non-structurées que vous devez filtrer, vérifier et classer pour obtenir de nouvelles perspectives. Les données que vous recevrez bientôt via votre smartwatch devront donc être classées et interprétées dans le cadre d'un système plus large.

Surtout s’il s'agit des chiffres de rentabilité de vos clients habituels. Dans le cadre de la rentabilité, les entreprises font tout pour maximiser leurs bénéfices actuellement.  Les parties prenantes individuelles surtout veulent voir des chiffres et attendent que ces résultats se traduisent dans des hausses de cours des actions en bourse. Il s’agit donc d’analyser soigneusement le flux de caisse et les marges commerciales de l’entreprise.

Un travail de spécialistes

L’individu ne peut pratiquement plus faire ce travail seul. Vous devez pouvoir faire appel à un partenaire capable de traduire les différents flux de données en perspectives et de détecter les tendances. Les entreprises qui font appel pour ce faire à une agence spécialisée peuvent utiliser ces données pour prendre des décisions à long terme fondées, se développer et assurer la continuité de l'entreprise.

Lisez aussi:

Le manual du credit manager moderne

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...