Press
Ecrit par Kobe Verheyen
Posted on 19/11/2015

Plus de cessations que de créations dans l’horeca

368 lectures

Au cours des six premiers mois de 2015, le nombre d’établissements horeca ayant cessé leurs activités est supérieur, pour la première fois, au nombre d’ouvertures. C’est ce que révèle une étude que Graydon, le spécialiste des informations sur les entreprises, présente aujourd’hui aux côtés de l’organisation sectorielle Foodservice Alliance au Congrès national Foodservice à Gand. Du mois de janvier au mois de juin de cette année, les établissements horeca ont vu leur nombre se réduire de 223 en Belgique. Durant la même période l’an dernier, le secteur s’était au contraire étoffé de près de 600 établissements. 

Eric Van den Broele, Senior Manager Research & Development chez Graydon : « Nous observons deux causes principales à cette évolution négative. Il ne fait pas de doute que l’instauration de la boîte noire est l’une des explications majeures du nombre élevé de cessation d’activités dans l’horeca. Par ailleurs, le secteur est confronté à plusieurs tendances sociétales qui ont également un impact dans les autres secteurs. Ainsi, nous observons par exemple que les consommateurs sont de plus en plus nombreux à commander des repas via l’Internet. Le secteur horeca doit donc faire preuve de davantage d’innovation et de créativité dans les réponses alternatives qu’il apporte à ces évolutions. » 

L’étude de Graydon met en évidence que l’évolution nette négative est surtout le résultat de l’augmentation des cessations. Auparavant, c’était surtout le sous-secteur des « cafés & bars » qui était affecté par un grand nombre de fermetures. L’an dernier, Graydon a constaté une recrudescence des cessations dans les autres sous-secteurs. Ainsi, dans la « restauration à service complet » (les restaurants classiques), le nombre de fermetures au cours du premier semestre de 2015 a progressé de 141 unités (+31,26 %) par rapport à la même période l’année dernière. Nous observons une même tendance pour la « restauration à service restreint » (snackbars), où les cessations se sont élevées à 171 unités (+25,9 %). Dans le secteur « traiteur », le nombre de fermetures a progressé également, en l’occurrence de 87 unités (+74,3 %).

Dépenses des consommateurs en 2015 : 12,6 milliards d’euros 

Si les chiffres de Graydon pointent clairement les défis importants à relever par le secteur horeca, Eric Van den Broele voit également des opportunités créées par l’introduction de la boîte noire. « Notre étude montre que les établissements horeca restent de très mauvais payeurs. Ce qui témoigne d’une gestion financière lacunaire. Selon moi, les entrepreneurs horeca peuvent profiter de l’introduction de la boîte noire pour revoir leur exploitation opérationnelle. Cette caisse peut leur servir à mieux comprendre leur gestion financière et à établir un business plan adapté à la réalité contemporaine. »

Foodservice Alliance, le réseau de connaissances du secteur belge du foodservice, perçoit également des possibilités de développement pour le secteur. « La contraction du marché peut conduire à un redressement de la rentabilité de chaque établissement », souligne le CEO Gert Laurijssen. « Notre baromètre Foodservice indique en effet que le total des dépenses des consommateurs belges dans l’horeca s’élèvera cette année à 12,6 milliards d’euros, soit une hausse de 1,1 % par rapport à 2014. »

Selon Foodservice Alliance, ce n’est d’ailleurs pas le seul signal positif. Son baromètre indique également que les restaurants et les brasseries qui réussissent à innover enregistrent de bonnes performances. Ainsi, le nombre de visites y a augmenté de 3,3 % en 2015. Les restaurants à service rapide se redressent également de manière générale. Les friteries, les sandwicheries et les fast-foods étrangers enregistrent une hausse des visites de 1,6 %. 

Téléchargez ici l'étude complete (en néerlandais).