Article
Ecrit par Glenn Philips
Posted on 11/03/2019

Que signifie la réussite professionnelle pour nos experts du secteur du travail intérimaire ?

38 lectures

Chacun a une conception différente de la réussite professionnelle et d'autres modèles qui les inspirent. Quel est le point de vue de nos experts réputés dans ce secteur, Pieter Van Hemele (co-PDG de Talentus) et Katty De Keyzer (directrice des opérations chez ASAP HR Group) ? Ils sont actifs dans un secteur où les gens sont aussi importants que de bons chiffres. N'est-ce pas ?

Pieter Van Hemele s'était construit une carrière de rêve chez Recordbank avant de passer au secteur du travail intérimaire. Le caractère familial a surtout été décisif pour lui.

« Je ne pourrais jamais accepter à nouveau le fait d'être un simple numéro au sein d'une entreprise. Attention, je n'ai jamais eu ce sentiment chez Recordbank et ce n'est pas la raison pour laquelle j'ai quitté cette banque. Mais personnellement, je voulais avoir plus d’impact et j’étais persuadé que je pouvais y parvenir dans le secteur du travail intérimaire, au sein d'une entreprise familiale solide telle que Talentus. Chaque type d'entreprise peut jouer un rôle dans la société, mais je crois particulièrement en la valeur ajoutée fondamentale des entreprises familiales. »

Van Hemele ne cache pas qu'il est aussi un homme de chiffres.

« Il est évident que la réussite est liée aux chiffres dans une certaine mesure. Il serait malhonnête de nier cela. Néanmoins, il est impossible dans notre secteur de parler de réussite sans prendre en compte la nature spécifique du secteur. En effet, les gens sont constamment chassés par d'autres parties. Après la fusion en 2016 avec Plus Uitzendkrachten, ainsi que le repositionnement et le changement de culture qui l’ont accompagnée, nous avons finalement pu constituer une équipe stable, prête à travailler ensemble pour mener à bien un projet spécifique. C'est ce que j'appelle la réussite, car si tout se passe bien, nous savons que les chiffres suivront. »

Impact du progrès technologique

Pieter Van Hemele mentionne également les changements technologiques qui ont un impact indéniable sur les employés.

« Pour les personnes qui travaillent dans ce secteur depuis dix ans, le progrès technologique nécessitera sans aucun doute un ajustement majeur, qui semble encore contre-intuitif. Ces personnes sont confrontées à des choses qu’elles doivent faire d'une autre manière au bout de 10 ans parce que nous faisons les choses différemment. Ou parce que les données montrent le contraire. Vous pouvez défendre ces changements avec la meilleure volonté du monde et bien les mettre en valeur, mais cela a un impact fondamental sur ces personnes. »

Effectifs stables

 « Si vous savez également que nos employés suivent un programme de formation complet et sont recherchés par les concurrents, des effectifs stables sont d'autant plus utiles. Vous ne pouvez pas garder les gens sur base de l'argent. Je ne crois pas à cela, car il y aura toujours quelqu'un qui voudra payer plus. Vous devez donc travailler en équipe et essayer de vous construire une loyauté d'un employeur à l'autre et vice versa. Si vous n'avez pas ce ressenti, je pense qu'il y aura un problème quelque part. »

« Dans d'autres secteurs, je pense qu'une équipe stable n'est pas synonyme de succès immédiat », fait-il remarquer. « Prenez la pétrochimie ou l'industrie pharmaceutique. Ce sont des secteurs où les salaires sont généralement beaucoup plus élevés que chez nous. Il est plus facile pour ces entreprises de garder des gens sous leur emprise. Mais nous ne pouvons pas et ne voulons pas participer à de telles offres. »

Des modèles inspirants

Si beaucoup de personnes ont un modèle, cela ne s'applique pas à Pieter Van Hemele.

« Attention, il y a plusieurs entrepreneurs que je respecte et que je suis. Mais je ne veux pas être le miroir de qui que ce soit. Chacun de nous doit être le miroir de lui-même. Il est important d'être critique envers soi-même. Quiconque imite quelqu'un d'autre considèrera souvent la réalité comme étant plus rose. Cela ne sert absolument à rien. En outre, une entreprise n'est pas l'autre. À cet égard, les comparaisons individuelles ne fonctionnent pas bien non plus. En ce qui concerne Talentus, nous voulons avoir l’impression que nous pouvons avoir un impact commercial et social. La responsabilité sociale des entreprises est donc très importante pour nous. »

Valeur ajoutée

Katty De Keyzer du groupe ASAP HR admire les individus et les organisations avec une approche et une vision qui porte ses fruits. Et qui ne perdent pas de vue leur intérêt social en plus de cela.

« Je pense notamment à Colruyt, un groupe très rentable mais qui agit toujours en tenant compte des individus. La manière dont ils réussissent à faire ce qu'ils disent et à dire ce qu'ils font est hors du commun. Ce sont des investisseurs qui incluent toujours la société et les gens dans leurs innovations. J'ai beaucoup de respect pour ça. »

« Mais si vous me demandez ce que je considère personnellement comme une réussite professionnelle, je pense à la valeur ajoutée que j'ai créée. Je travaille sur des processus internes, mais en le faisant bien, je sais que d'autres peuvent à leur tour créer de la valeur. »

Téléchargez la fiche sectorielle:

Graydon Sector Insights: travail intérimaire

C317BE_Graydon-Sector-Insights-Travail-Interimaire.JPG