Article
Ecrit par Brenda Lioris
Posted on 19/02/2019

Les entreprises qui se conforment au RGPD enregistrent de meilleures performances

67 lectures

La dernière semaine de janvier a été très intense dans le monde de la vie privée. Google a été condamnée en France. Parallèlement, l’UE et le Japon ont pris ensemble une décision d’adéquation. Mais la question se pose : tous ces efforts pour se conformer au RGPD sont-ils réellement utiles ?

L’autorité de protection de la vie privée française CNIL a récemment condamné Google à une amende de 57 millions d’euros pour manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour personnalisation de publicité.

L’UE et le Japon ont en outre pris une décision d’adéquation. Cela signifie que dorénavant, vous pourrez faire des affaires avec le Japon comme vous le feriez au sein de l’UE. Aucune annexe supplémentaire ne sera plus nécessaire dans le cadre des accords de traitement. Et vous ne devrez plus expliquer aux clients ou aux fournisseurs basés au Japon pourquoi l’annexe est si importante.

Mais tous ces efforts en rapport avec le RGPD donnent-ils des résultats ?

Des prestations considérablement meilleures

Absolument CISCO, leader mondial dans le domaine de la technologie, vient de publier son étude annuelle Data Privacy Benchmark pour 2019. Il en ressort clairement que les entreprises qui ont investi dans la protection des données - et donc plus précisément dans le RGPD en Europe - ont été beaucoup plus productives que celles qui ne l’avaient pas fait. Depuis que le RGPD a été imposé le 25 mai 2018, on a pu constater une évolution et une expansion de la législation sur la vie privée dans d’autres pays. L’une des conséquences est que les clients vérifient plus souvent la manière dont leurs données sont collectées, utilisées, transmises, partagées, stockées et supprimées.

Un cycle de vente plus court, moins de dommages liés à des fuites de données

Il ressort du rapport que le cycle de vente des entreprises qui respectent le RGPD est plus court, en ce qui concerne les contestations formulées par leurs clients sur la protection des données. Le nombre de fuites de données a également diminué chez les entreprises qui avaient scrupuleusement respecté le RGPD. Lorsque ces entreprises étaient tout de même confrontées à la fuite de données, le nombre de fichiers impactés était réduit, ainsi que le délai pour paralyser les systèmes. Les frais totaux liés aux fuites de données étaient donc inférieurs à ceux encourus par les entreprises qui ne respectaient pas le RGPD.

Autres avantages

L’an dernier, les entreprises se sont principalement concentrées sur le respect de la vie privée et de la législation sur la protection des données. Elles ont également toutes indiqué qu’elles avaient remarqué d’autres avantages. Ceux-ci allaient bien au-delà de la conformité en elle-même. Il s’agissait notamment d’une confiance accrue de la part des clients, d’une excellence opérationnelle et de plus de pouvoir d’attraction pour les investisseurs. Pas moins de 97% des personnes interrogées ont mentionné au moins un avantage supplémentaire.

Force est de constater que les données sont la nouvelle unité monétaire. Les entreprises opèrent dans un monde qui évolue à toute allure. Celles qui investissent dans la protection de leurs données et qui considèrent la qualité de celles-ci comme une priorité peuvent réaliser des avantages économiques et financiers considérables.

Vous avez besoin d'un coup de main pour gérer vos données de manière stratégique, pour les comprendre réellement et en tirer des bénéfices ? N'hésitez plus et contactez-nous pour de plus amples informations.