Article
Posted on 22/11/2018

Les conseillers de l’entreprise : A qui faire appel ? Qu’est-ce qui les différencie ?

61 lectures

Rien ne vous oblige, en tant qu’indépendant ou petite entreprise, à vous faire conseiller. Vous pouvez tout faire tout seul !

Mais, au XXIe siècle, prétendre pouvoir tout faire tout seul est utopique et, surtout, inconscient. Il est impossible d’être bon et performant en tout. Vous devrez pourtant faire de tout !

Qui peut prétendre être aussi fort en finance, comptabilité, fiscalité, législation sociale, gestion des ressources humaines, communication, stratégie, production, logistique, recouvrement de créances, commerce international, etc.? Personne ! Les connaissances de base en gestion ne vous offrent qu’une approche, essentielle mais non approfondie.

Une multiplicité de taches à assumer

En tant qu’indépendant ou patron de TPE, vous ferez, outre votre métier de base, beaucoup d’autres choses. La preuve, les statistiques démontrent qu’un jeune chef de TPE fait quelque 49 tâches différentes par semaine: ouvrir le courrier, accueillir un client, négocier un prix fournisseur, produire, visiter son banquier, composer avec ses sous-traitants…

Autant de choses que vous n’avez probablement jamais apprises, et peut-être jamais vécues. Et se fier à son bon sens, à son intuition peut vous aider ou.. vous perdre.

Il existe, sur le marché, un tas de conseillers pour vous aider. Parcourons les principaux.

1. Les professionnels du chiffre

Le comptable/ le fiscaliste agréé

Il est reconnu, avec l’expert-comptable, comme le premier conseiller du chef d’entreprise. N’importe qui ne peut pas être comptable. Il faut justifier d’une formation de base, d’un stage pratique et d’une formation permanente.

Le comptable peut vous aider dans la tenue des comptes, la fiscalité, la gestion (calcul de la rentabilité, gestion des investissements, gestion de la trésorerie…), l’approche juridique (établissement des statuts, aide dans les formalités…). Il peut également s’y connaître dans l’une ou l’autre spécialité, développée selon sa passion et ses affinités.

L’expert-comptable/le conseil fiscal

Il peut certes assurer les mêmes tâches que le comptable, mais il a le droit, en plus, de réaliser certaines missions spécifiques, comme auditer les comptes, réaliser des rapports imposés par la loi, intervenir en cas de transformation, fusion, scission de sociétés, … Les conditions d’accès pour être expert-comptable sont plus strictes que pour les comptables.

Le réviseur d’entreprises

Le réviseur d’entreprises exerce plutôt des missions auprès des grandes entreprises vis-à-vis desquelles il détient un monopole : il est le seul à pouvoir certifier les comptes et faire des rapports les concernant.

Un reviseur est cependant parfois nécessaire aussi pour les petites entreprises : c’est le cas lorsque vous décidez, par exemple, d’apporter des biens en nature dans une société (un ordinateur, une voiture…). La loi oblige en effet qu’un réviseur fasse un rapport justifiant la valeur des biens apportés.

Ces 3 professions sont chapeautées par des instituts officiels : L’IPCF (Institut des Professionnels Comptables et Fiscalistes agréés), L’IEC (Institut des Experts-comptables et Conseils fiscaux) et L’IRE (Institut des Réviseurs d’Entreprises).

Les instituts veillent à la déontologie, au bon déroulement des missions… Et les professionnels, membres de ces instituts, doivent souscrire une assurance en responsabilité civile pour couvrir les éventuelles fautes commises auprès de leurs clients.

2. Le notaire

Le notaire officialise quantité d’actes liés à la vie privée ou professionnelle. Il est, par exemple, obligatoire de passer par son notaire pour l’achat ou la vente d’une maison, le choix d’un régime matrimonial spécifique, la création d’une société commerciale. Le notaire est aussi un acteur de proximité des créateurs d’entreprise. Il peut être un véritable conseiller en matière de droit des sociétés, de succession, de vente de fonds de commerce, d’association, de cession d’actions, de protection de votre patrimoine, …

3. L’avocat

Le droit s’est considérablement complexifié ces dernières années. Il en existe quantité de branches : droit civil, pénal, commercial, fiscal, social, européen, multimédia, de la famille, etc.

Aujourd’hui, un avocat ne peut plus être spécialiste en tout. Chacun se spécialise dans l’une ou l’autre matière.

Les avocats doivent être inscrits à « L’Ordre des avocats « pour pouvoir exercer. L’Ordre est aujourd’hui divisé entre le barreau néerlandophone d’une part et le barreau francophone et germanophone d’autre part. Suivez bien votre avocat si vous y faites appel et demandez une évaluation financière avant de lui confier votre dossier.

4. Les consultants, les conseillers et les coachs

Le consultant est celui qui… conseille. Il existe des consultants ou conseillers financiers, stratégiques, juridiques, sociaux, … Il y a aussi des consultants en marketing, en organisation, dans les nouvelles technologies (Web…), en communication, en stratégie, en techniques de production, etc.

Le consultant apporte son expérience dans la discipline particulière de son client pour lui proposer des solutions. Les coachs accompagnent plutôt le client dans la recherche de ses propres solutions, sans apporter les leurs. Il s’agit plus de guidance et de prise de recul. Leurs prestations peuvent varier de quelques heures à quelques mois.

5. Les structures d’accompagnement

Une multitude de structures d’accompagnement sont au service des starters, souvent gratuitement. Elles sont régionales ou locales ; publiques, semi-publiques ou privées (associations…). Leurs services peuvent varier : formations, coachings, groupes thématiques, aide dans l’élaboration de documents ou d’outils, mises en contacts, etc.

Profitez-en sans hésiter, tout en sachant que la qualité et les aspects pratiques peuvent fortement varier de l’une à l’autre. Quelle que soit la personne qui vous conseille, soyez bien conscient que celui qui reste maître et responsable, c’est vous, en tant que chef d’entreprise.

Naviguer seul, sans conseil, est suicidaire. Mais se reposer entièrement sur son conseiller, sans rien comprendre de ce qu’il fait, est tout aussi impardonnable et constitue souvent la première faute de gestion.

Cet article est extrait du livre « Création d’entreprise 100 questions - 101 réponses », écrit par Olivier Kahn et Jean Pierre Riquet.

Nous disposons d'un nombre limité de copies physiques de ce livre destinées nos fidèles lecteurs. Vous souhaitez recevoir un exemplaire gratuit ? Remplissez alors rapidement le formulaire de réponse, ou contactez notre Business Data Advisor, Greg Docx. D'ailleurs, ils vous a une nouvelle fois réservé une petite astuce.

__________________________________________________________________

Un conseil de Greg Docx

Greg-Docx.jpg

Vous pouvez également considérer Graydon comme un conseiller et un consultant pour prendre les bonnes décisions d'affaires. Graydon jouit de 130 ans d'expérience dans la collecte d'informations financières et commerciales. Nous traitons et convertissons toutes ces données en aperçus. Ces aperçus donnent à votre entreprise les connaissances et la puissance nécessaires pour développer de bonnes stratégies. En tant qu'individu, vous obtenez les connaissances et le pouvoir de réaliser des projets en interne.

Au final, peu de choses ont changé dans notre longue histoire. Les données et les aperçus ont toujours fait partie de l'ADN de Graydon. Seules les possibilités et la manière dont nous collectons et traitons les données ont changé radicalement. L'explosion des données et les progrès technologiques nous ont permis de mieux comprendre la stabilité financière et les possibilités de croissance potentielle des entreprises. Aujourd'hui, il est impossible - et certainement pas efficace - de ne pas prendre en compte les aperçus permettant de visualiser des données noir sur blanc.

La qualité est d'une importance vitale

Des données correctes sont cruciales si vous voulez avoir des aperçus corrects. Notamment les banques et les assureurs (de crédit), mais aussi de nombreuses autres entreprises dans les secteurs les plus divers, fondent leur évaluation sur nos informations. La qualité de nos données est donc étroitement surveillée et revêt souvent même une importance vitale. Une mauvaise décision peut coûter beaucoup d'argent à nos clients.

Graydon est devenu un conseiller, un consultant, un partenaire stratégique pour les entreprises qui veulent gérer les risques et réaliser une croissance durable. Et cela commence par votre propre entreprise. Assurez-vous de connaître votre propre entreprise jusque dans les moindres détails.

Commencez par vous-même

Savez-vous quels sont vos plus gros clients ? De quels clients tirez-vous le plus d'avantages ? Quelles sont les entreprises de votre portefeuille clients qui présentent un risque de non-paiement ? Comment gérez-vous cela ? Savez-vous quels clients vont croître au cours des douze prochains mois ? Commencez-vous avec une longueur d'avance ou des clients cesseront-ils leurs activités ? Savez-vous combien de clients supplémentaires vous devez attirer pour compenser toute perte de revenus éventuelle ? Savez-vous exactement sur quel segment de marché et sur quelles entreprises vous devez vous concentrer ? Approchez-vous tous vos clients et prospects de la même manière ? Etc.

Beaucoup d'entreprises ne peuvent pas répondre à ces questions cruciales, ou ne peuvent y répondre que de façon vague. Mais, comment prendre la bonne décision si vous ne connaissez pas la réponse à certaines questions ? Graydon vous assiste dans l'analyse, puis dans la segmentation de votre portefeuille de clients. Nos aperçus stratégiques vous permettent de construire efficacement un avenir prospère.

Confiance

Grâce à la confiance du gouvernement et du monde des affaires, nous sommes devenus une valeur sûre au sein de notre économie. Cette confiance nous a permis d'établir des partenariats avec des organisations de premier plan telles que l'UNIZO, la FEB, le gouvernement, les tribunaux de commerce, les médias, les fédérations professionnelles, etc. Nos clients suivent nos modèles de notation car ils sont convaincus de leur valeur qualitative. Sans cette confiance, nous n'aurions jamais pu y parvenir.

Êtes-vous à la recherche d'un conseiller fiable avec qui penser stratégiquement ? Un partenaire pour jeter les bases solides d'un avenir prospère pour votre entreprise ? N'hésitez pas à nous contacter sans plus attendre pour poser vos questions ou pour une conversation sans engagement.