Article
Ecrit par Sven Persoone
Posted on 19/11/2019

La fraude a bien plus qu'un simple impact financier

203 lectures

Pour une entreprise victime de fraude, les conséquences sont rarement minimes. En premier lieu, il y a le dommage financier. Mais selon le mode opératoire des fraudeurs, les dégâts peuvent être bien plus importants. Il suffit de penser aux conséquences affectant l'image d'une entreprise.

Le cabinet de conseil BDO - spécialiste en audit, comptabilité et conseil - vient de mener une enquête anonyme sur la fraude auprès de 200 entreprises belges. Celle-ci a révélé que le préjudice financier par cas de fraude était en moyenne de 200 000 euros. Beaucoup moins d'attention est portée à l'impact non financier et juridique des pratiques frauduleuses.

Impact non financier : des atteintes à la réputation à la perte de talents

Pour une entreprise victime de fraude, les conséquences peuvent être dramatiques. Elle risque notamment de perdre des clients.

Une banque qui, par exemple, perd plusieurs dizaines de millions d’euros suite à un cas de phishing s'expose à de grands dommages. Sa réputation est entachée, tout comme la confiance dont elle jouissait auprès de ses clients. Les gens risquent également de se poser des questions si des fraudeurs externes sont en mesure d'infiltrer secrètement une organisation. Toute personne doutant de la fiabilité de cette banque risque de s'orienter vers une autre organisation pour son épargne.

Dans de telles circonstances, la direction sera obligée de changer de cap. Les soucis quotidiens seront alors mis au second plan. Elle doit se concentrer davantage sur la gestion de la crise : la priorité est donnée aux critiques, aux communiqués de presse et aux communications bien réfléchies envers les clients. Limiter les dégâts devient alors une priorité.

Mais une entreprise dont la direction doit traverser l'œil du cyclone doit aussi souvent fairte face à un exode interne. Les meilleurs employés seront les premiers à quitter le navire et à rechercher un poste de travail plus stable. La perte de talents fait inévitablement partie de la spirale descendante dans laquelle une entreprise peut se retrouver impliquée.

Conséquences juridiques possibles pour l'entreprise concernée

Si le fraudeur en question est démasqué, il peut ne pas être le seul à être tenu pour responsable des actes frauduleux. L'entreprise ayant été victime risque de ne pas s'en tirer si facilement non plus.

L'enquête de BDO a révélé que pas moins de 45% des fraudes sont commises par des employés. Si une entreprise est devenue une victime, la question se pose alors de savoir si elle a pris des mesures suffisantes pour prévenir la fraude. Ou s'il y a eu négligence. Le tribunal peut juger que l'entreprise aurait dû prévoir davantage de mécanismes de contrôle.

Les conséquences juridiques accroissent encore les dommages, tant sur le plan financier qu'en termes de réputation. Il est donc important que chaque entreprise soit fortement engagée dans la prévention de la fraude. Si une entreprise devient une victime et est par la suite également tenue responsable de sa négligence, le coup est deux fois plus dur.