Article
Ecrit par Filip Hendrickx
Posted on 11/04/2016

Comment lever des fonds via le crowdfunding ?

236 lectures

Des entrepreneurs de plus en plus nombreux recourent au crowdfunding pour lever des fonds. Cette méthode de financement est une option intéressante pour les entrepreneurs débutants aussi.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Le crowdfunding est un système qui vous permet d’emprunter de l'argent, non pas à des instances officielles, mais au grand public (the crowd). Il s’agit de présenter votre projet sur une plate-forme de crowdfunding et d’essayer de convaincre le grand public d’y souscrire et d’y investir. Ainsi, grâce à de très nombreux petits financiers, vous pouvez réunir le budget nécessaire pour votre projet. Voilà ce qu’est, en bref, le ‘crowdfunding pour les nuls’.

D’où provient l’argent des entrepreneurs débutants ?

Les chiffres révèlent que les entrepreneurs ne peuvent plus compter sur de gros capitaux d'investisseurs bienveillants ou de banques. En réalité, ils trouvent leurs budgets d'exploitation surtout dans leur propre tirelire, parmi leurs amis ou membres de leur famille et chez leurs associés.

Le crowdfunding est une quatrième source de financement attrayante. Qui ne nécessite pas de suivre des procédures complexes, ni de renoncer à des biens ou bénéfices.

Comment se lancer dans le crowdfunding ?

Aucune plate-forme ne promet le succès. Ce n’est pas possible. Mais elles vous offrent la possibilité de réaliser votre projet. À la  condition, essentielle, que  vous y mettiez beaucoup de temps et d’énergie.

Le grand avantage de ce système, c’est que le risque reste faible. Car en tant qu’entrepreneur débutant, vous ne devrez pas dépenser beaucoup d'argent pour faire connaître votre projet. Votre plus grand investissement sera votre temps, et une vidéo. Vos investisseurs ne dépenseront pas beaucoup d’argent non plus. Avec 25 ou 50 euros, ils pourront déjà bien faire avancer votre projet.

Pour tous les projets

On trouve les projets les plus divers sur les différentes plates-formes. De la publication d’un livre à la construction d’une douche dans les vestiaires du club de foot de vos enfants. Le crowdfunding n’est pas destiné exclusivement aux starters branchés. C'est aussi une méthode idéale pour les associations disposant d’un réseau étendu pouvant financer les investissements.

“Quel parent ne voudrait pas payer 50 euros”, explique Luc Colebunders, créateur de la plate-forme belge CroFun, “pour que leurs enfants puissent prendre une douche chaude après le match ? Surtout s’ils reçoivent en échange 10% de réduction sur leurs boissons à la cafétéria. L’organisation épargne beaucoup parce qu'elle ne doit pas emprunter. Et le président ne doit pas donner une caution personnelle très lourde.”

Le grand avantage par rapport à un emprunt classique ?

Le crowdfunding est une méthode alternative pour lever des fonds, mais, peut-être plus important encore, c'est également un test. Car si vous obtenez le budget pour votre projet, cela signifie qu’il y a une demande du public pour votre initiative.

En revanche, si vous n’obtenez pas la somme escomptée, vous pouvez peut-être vous demander quelle est la valeur de marché de votre invention ou projet. Dans un tel cas, vous avez peut-être intérêt à abandonner votre projet au lieu d'investir sans certitude de retour ou de rendement.

Qui va investir ?

Aux États-Unis, des millions sont récoltés via le crowdfunding. En Belgique, ce sont surtout les petits projets, de quelques milliers d'euros, qui remportent du succès. Ces sommes sont récoltées surtout dans les réseaux propres.

L’exemple du club de football montre qu'un réseau local ou propre est crucial pour la réussite du projet. Et ce réseau, il faut l’avoir au préalable.

Un autre exemple : un coach dont les workshops sont toujours bondés, dispose du public idéal pour financer la publication de son livre via le crowdfunding. De même que la fille qui tricote des bonnets en laine et qui partage ses créations avec quelques milliers de personnes sur Facebook. Elle aussi, dispose d'une bonne base pour réussir.

Si le projet bénéficie d’un soutien suffisant, d’autres personnes, qui ne vous connaissent pas, vous feront confiance et y participeront.

Lancez-vous dans le crowdfunding avec ces 10 conseils

Le crowdfunding ressemble à une machine à sous. Des millions sont ainsi levés sur la plate-forme américaine Kickstarter. Le tiroir-caisse fonctionne parfois bien pour les Belges aussi : ceux qui ont créé le Jeu informatique Divinity ont récolté plus d’1 million de dollars de cette façon, par exemple. En échange, ils permettent à leurs financiers de jeter un coup d'œil dans leurs coulisses, d'obtenir la première démonstration et même le jeu une fois qu'il est réalisé.

Sur les plates-formes belges, les opérations sont un peu plus modestes. Mais de nombreux starters et débutants parviennent à y récolter de l’argent pour un projet spécifique.

Votre projet doit être aussi concret que possible

Réussissez votre financement via le crowdfunding grâce à ces 10 conseils.

  1. Choisissez la bonne plate-forme pour votre projet
  2. Faites en sorte que votre projet soit aussi concret et simple que possible.
  3. Fixez un objectif financier clair et réalisable.
  4. Développez un réseau étendu (au préalable).
  5. Promettez une belle récompense au public qui investit.
  6. Postez des vidéos.
  7. Communiquez au maximum via les réseaux sociaux.
  8. Soyez toujours honnête et prêt à reconnaître vos erreurs.
  9. Gâtez vos fans avec des extras.
  10. Tenez compte du feed-back du public.

La plate-forme de crowdfunding américaine Kickstarter donne des avis utiles et des chiffres pour augmenter les chances de réussite de votre projet. Ils sont basés sur la comparaison continue des projets qui réussissent et qui échouent.

Lisez aussi:

Comment financer intelligemment votre entreprise?