Article
Ecrit par Sven Persoone
Posted on 22/02/2017

5 conseils simples pour éviter les paiements tardifs

129 lectures

Des procédures efficaces et une gestion du crédit bien équilibrée renforceront vos performances commerciales plutôt qu’elles ne les freineront. Ces cinq conseils simples peuvent vous aider à protéger votre entreprise contre les mauvais payeurs.

1. Ayez des contacts personnalisés avec vos clients.

Si vous développez une bonne relation avec vos clients, ils auront davantage tendance à respecter votre société et à payer vos factures en premier. De plus, vous saurez plus vite s’il y a une raison pour laquelle une facture est payée tardivement ou pas du tout.

2. Vérifiez à l’avance la solvabilité de votre client.

Il existe des experts qui disposent des sources d’information et aptitudes adéquates afin de contrôler l’historique financier complet de vos clients. Ils mettront à jour les plus petits signes d’instabilité financière. Tenez également compte du fait que la situation peut évoluer rapidement. Voilà pourquoi nous vous conseillons d’effectuer au moins tous les six mois un contrôle du crédit de vos clients existants. Autre solution, les intégrer dans un système de suivi permanent.

3. Demandez à votre client de payer une partie ou la totalité du montant à l’avance.

Avant, les sociétés gardaient les marchandises jusqu’à ce que la totalité du montant dû soit versée. Cela n’est pas toujours possible à l’heure actuelle. Pourtant, c’est particulièrement important si vous livrez des biens ou des services entraînant des coûts préalables. Il est alors judicieux de demander une avance avant de lancer le travail.

4. Indiquez toujours un délai de paiement.

Une communication claire contribue à éviter les paiements tardifs. Mentionnez clairement la date d’échéance des encours sur votre facture.

Lisez aussi:

Facturer : n'oubliez jamais ces règles

5. Encouragez le paiement électronique.

Lorsque les clients payent avec une carte de crédit, l’argent arrive sur votre compte le jour-même. Vous épargnez donc directement sur les intérêts et vous ne devez pas perdre de temps ou d’énergie dans le traitement des virements ou des chèques. Veillez toujours à ce que votre numéro de compte, votre nom et une éventuelle référence soient mentionnés sur vos factures.