Article
Ecrit par Nico Inberg
Posted on 17/10/2014

5 conseils pour améliorer le cash-flow

1114 lectures

La croissance coûte de l’argent. Une entreprise a besoin de financement pour lancer de nouveaux produits, explorer d’autres marchés ou lorsqu'elle nécessite simplement du capital d'exploitation. Les fonds propres sont souvent insuffisants, de sorte que les entreprises doivent faire appel à des financiers externes. Ce qui n’est pas simple. Comment éviter que votre besoin en capital d’exploitation entrave la croissance de votre entreprise ? Cash-flow.

 Cash-flow : Flux de caisse en français. Un terme propre à l'économie d'entreprise référant aux entrées et sorties des liquidités dans une entreprise. Les entreprises en rapide développement doivent engager des coûts importants pour financer leur croissance. Et le coût précède le bénéfice, ce qui ouvre généralement une brèche financière importante. Au début, l’entrepreneur peut souvent la combler avec des fonds propres ou ceux d’amis ou de membres de la famille. Mais quand les choses deviennent sérieuses, il faut davantage d’argent.

Pourquoi le cash-flow est-il si important ?

Un financier examine d’abord le cash-flow. Combien d'argent rentre dans l'entreprise et en sort ? Le cash-flow sert en effet à payer les obligations courantes : l’intérêt et le principal des emprunts, ainsi que les coûts mensuels récurrents. Un bon suivi et l'amélioration de votre cash-flow sont donc essentiels pour votre entreprise. Vous pouvez prendre certaines mesures pour améliorer votre cash-flow. Voici 5 conseils pour conserver davantage d’argent dans l’entreprise

5 conseils pour un meilleur cash-flow

1. Veillez à ce que votre gestion des débiteurs soit en ordre.

Il est essentiel de faire en sorte que les clients paient à temps. Chaque centime qui rentre améliore le cash-flow. Il s’agit donc d'appliquer une bonne gestion des débiteurs et un bon credit management dans le sens large. En prenant de bons accords avec vos acheteurs, dès la phase de vente. Vous éviterez ainsi que factures ne soient payées (trop) tardivement et de devoir faire office de financier pour vos clients.

2. Établissez un planning du cash-flow

Établissez un planning et un pronostic de vos rentrées et dépenses futures. Il existe des logiciels sur le marché pour ce faire, mais vous pouvez aussi utiliser tout simplement un tableur. Le principal est que vous obteniez une bonne vue de vos rentrées et dépenses mensuelles. Vous pourrez ainsi mieux planifier dans le capital d'exploitation les gros achats qui entament fortement le budget.

3. Gardez un bon contact avec la banque

Veillez à garder un bon contact avec votre banquier et ne le mettez pas face à des surprises désagréables. La banque sera souvent encline à réfléchir avec vous à un financement alternatif quand elle est bien informée de votre situation. Elle dispose généralement d’une grande expérience dont vous pouvez profiter. Ne considérez donc pas la banque comme une ennemie, mais comme une partie qui possède les connaissances et l’expertise requises pour répondre à votre besoin en financement. Les banques ont été souvent critiquées ces dernières années, mais cela ne veut pas dire qu’elles ne jouent plus de rôle dans le financement des PME.

4. Attention à votre propre comportement de paiement

Il est très important que vos clients vous paient à temps. Mais vous devez également tenir à l'œil votre propre comportement de paiement . Établissez une liste de priorités avec les paiements les plus stratégiques, comme les salaires et les impôts. N’accordez de réductions que si vous pouvez vous passer de l’argent. Si vous êtes un client important pour un fournisseur, vous pouvez négocier de meilleures conditions de paiement.

5. N’utilisez pas l’argent de votre caisse à des fins personnelles

Et, inutile de vous dire que vous ne devez pas acheter des objets personnels avec l'argent de l'entreprise. Cela donne une image déformée de votre situation financière et un mauvais signal à vos collaborateurs.

Le principal est que vous ayez une bonne vue de votre balance des paiements. Sachez combien d’argent entre et sort, et quand, pour ne pas devoir faire face à de mauvaises surprises.

Comment financier votre entreprise intelligemment ?